home back

La mine de Baryte - 1° partie



mine_00

La Baryte ou Barytine sert de charge dans différentes industries (papier, plastiques, etc)
et entre dans la composition des 
boues de forage en recherche pétrolière.
En association avec l'argile, elle sert à augmenter la densité de cette boue en fonction des besoins (pression du puits).
Un exemple de mine de Baryte se situe à Fleurus dans la région de Charleroi (Belgique)
Pour les intéressés, voici un autre lien vers le site de Fleurus.


1 - La structure fixe


Tous les travaux qui seront décrits ci après se situent sur le module H du réseau.

Une des difficultés rencontrées lors de cette réalisation est la présence d'une trappe permettant l'accès à cette partie du réseau ainsi qu'à la petite gare d'alpage.

Il a donc fallu intégrer une partie de  la paroi rocheuse à cette trappe, chose pas si simple à réaliser.
mine_01



Voici la structure du site de la mine ainsi que de la carrière de calcaire adjacente.

Comme vous le voyez, une grande trappe d'accès
(40 x 60 cm) prend place au milieu du site.
mine_02



Gros plan sur l'accès inférieur à la mine de Baryte situé sur la partie gauche du site.

Le portail de mine est réalisé en bois de 3 x 3 mm de section et patiné à la gouache "Hombre brulée".

Les parois intérieures sont réalisées en Balsa gravé et teinté avec la même gouache.

Le plafond du tunnel sera réalisé en carton percé de quelques LED's jaunes afin de figurer l'éclairage à incandescence de l'époque (années 50- 60).
mine_03



Sur la partie droite du site, se trouve un  autre portail de  mine car le filon précédent est presque épuisé et il fallait donc créer de nouvelles galeries d'accès vers d'autres veines de Baryte.
mine_04



Gros plan sur ce second accès à la mine.

L'éclairage de la galerie est ici aussi confié à quelques LED's jaunes.

Un petit miroir légèrement incliné (4 - 5°) est placé en bout de cette construction afin de donner un effet "plongeant" à la galerie de mine.
mine_05



Mise en place les différentes structures des tunnels dont la voûte intérieure est terminée mais sans les finitions extérieures afin de ne pas les détériorer lors de la pose du rocher.

L'ensemble est recouvert de toile moustiquaire métallique afin de créer le support du relief.

mine_06



Ce relief est recouvert de deux couches de bandes plâtrées comme décrit sur la page :
Les rochers et parois rocheuses.
mine_07



Les petits espaces restants son comblés avec du polystyrène extrudé.

Ils seront ensuite recouverts de deux couches de papier "essuie tout" encollés à la colle à bois diluée comme pour le ballastage afin d'assurer une bonne adhésion de l'enduit figurant le rocher.
mine_08



Vient ensuite la pose et la gravure de l'enduit fibreux comme décrit sur la page :
Rochers et parois rocheuses
mine_10



Après séchage de l'enduit figurant le rocher calcaire, je réalise les deux portails de tunnel comme décrit sur la page : Portail de tunnel
mine_11



Voici le portail à double voies menant à la partie inférieure du réseau via l'hélicoïde.
mine_12



Voici le portail menant à la mine.
mine_13



Le nouvel accès à la mine est réalisé en lattes de bois de 3 x 0.5 mm de section renforcées par des madriers de 3 x 3 mm.
L'ensemble est teinté à la gouache "Hombre brûlée".
mine_14



Le mur de soutènement est réalisé en carton mousse  d'épaisseur 5 mm suivant le même procédé de gravure que pour les portails de tunnel.

Ce mur est assez long (80 cm) et devra se courber assez fortement.

J'évite ici d'utiliser les plaques à décor pré-gravées car elles sont beaucoup moins flexibles et risquent de se casser lors de la pose.
mine_15



Mise en place du mur de soutènement de la route menant à la mine.

La route est recouverte d'un carton de 1 mm d'épaisseur.

Ce carton me sert aussi à franchir les voies en comblant des différences d'épaisseur.


mine_16



Voici la route terminée en attente de peinture et patine.
mine_17



La peinture de la route est confiée à l'enduit
Tamiya  "Pavement effect dark gray".

Cet enduit est composé d' une peinture acrylique mate mélangée à une poussière de quartz très fine.

Cela apporte une texture plus réaliste qu'une simple peinture.
mine_18



Voici l'enduit utilisé pour figurer la route.
mine_18b



Au fur et à mesure de la pose, l'enduit est étalé à l'éponge afin de lui donner un aspect encore plus granuleux.

Attention : il faut traiter de petites surfaces à la fois (+/- 10 x 10 cm max) car le séchage est assez rapide.
mine_19



Voici la route ainsi terminée.
mine_20


2 - Fabrication de la trappe d'accès


Comme vous pouvez le voir , la structure de la trappe est relativement compliquée afin d'intégrer la carrière, de suivre au plus près les voies HOe, et de combler les différences de niveaux.

Le niveau supérieur (à droite) permettra l'accès au déchargement des camions dans le concasseur à cailloux.

Je dois donc tenir compte de la hauteur de ce concasseur dans la réalisation de la structure de la trappe.

mine_30



Après avoir défini la forme précise de la trappe, les différents volumes sont créés à l'aide de polystyrène extrudé.

Ces reliefs seront couverts par deux couches de papier "essuie tout" encollés à la colle à bois diluée comme pour le ballastage afin d'assurer une bonne adhésion de l'enduit figurant le rocher.
mine_31



Voici la trappe après réalisation des structures rocheuses.

Les différents tas de cailloux sont réalisés aussi en polystyrène extrudé.

Les concasseurs ainsi que les bandes transporteuses sont réalisés sur base d'un kit Faller 130173.  et d'un  kit Auhagen 41630.


mine_32



Les tas de cailloux provenant du concasseur sont décorés avec des pierres et cendrées
Woodland Scenics C1278
Woodland Scenics B74.

mine_33



Le sol est recouvert d'un mélange de cendrées Woodland Scenics B74 et B75 (70% - 30%)

mine_34



Voici la trappe mise en place sur le réseau.

La patine des concasseurs est effectuée à l'aide de pigments "Blanc de titane" et "Ardoise" provenant de la
Compagnie des Ocres à Roussillon (France).


mine_35


3 - Végétation et traitement des sols


Par dessus la carrière de Calcaire, les sols sont recouverts d'un flocage imitant le sol des sous-bois Busch 7529 préalablement tamisé afin d'en extraire le sable qu'il contient.
Ce sable ne sera d'ailleurs pas perdu car il servira à la réalisation des chemins campagnards.

Après encollage à la colle vinylique, le flocage ainsi préparé est posé par saupoudrage.
mine_51



Après séchage des sols, ceux-ci sont plantés de conifères Heki 2240 - 2241 - 2183 ainsi que de quelques grands modèles réalisés par mes soins.
Voir page Conifères.
mine_52



Afin de maintenir les conifères durant le séchage de la colle à bois, ceux-ci sont équipés de "tuteurs" figurés par des cure-dents.
mine_53



Le sol de la carrière et du carreau de la mine sont couverts d'un mélange 70% - 30% des cendrées
Woodland Scenics B74 - B75

mine_54



Après quoi, les rochers sont couverts de leur végétation.

Pour info, voici mon petit atelier "végétation en tous genres" composé de :

Colle vinylique diluée à 50%
Colle thermofusible pour le lichen.

flocages Heki :
1550, 1551, 1552, 1560, 1561, 1562, 1570, 1611, 1612, 1696

Flocages Busch 7529 tamisé

Lichens : Noch 08621 et Heki 3222

Cailloux Woodland : C1278, C1279, C1280, C1281

mine_55


mine_00

A suivre  ==>  La mine  - 2° partie



home back