home back

Aspirateur pour le ballastage (Ballasteuse)

Après avoir ballasté quelques mètres de voies en utilisant le procédé traditionnel,
je me suis décidé à construire ce petit appareil qui facilite grandement cette fastidieuse opération.
Non seulement il permet un substantiel gain de temps mais il offre aussi la possibilité de récupérer le ballast superflu.
Je l'ai voulu modulable, c'est à dire utilisable pour le ballastage mais aussi pour la pose des cendrées décor.
Vous trouverez un petit clip vidéo illustrant cet appareil en bas de cette page.

Ce projet m'a été inspiré par un modéliste de talent, amoureux lui aussi de la reproduction des sites industriels en modèles réduits. Merci à André Saenen (voir la page des Liens) pour cette idée qui simplifie grandement l'opération de ballastage.


La base de cet appareil est un bocal en verre avec couvercle (ancien bocal à cornichons).
Dimensions extérieures : diamètre 120 mm
et hauteur 180 mm.

Son diamètre important assurera sa stabilité.
Sa hauteur importante garantira la récupération d'un maximum de petits cailloux.
En effet, avec un bocal plus petit, le flux d'air intérieur risque d'emporter une partie du ballast récolté.

A cela, s'ajoute :
- Tuyau en cuivre pour plomberie diamètre 10 mm
- Tuyau plastique diamètre intérieur 10 mm
- Plaque en cuivre ou laiton de 1 mm
aspirateur_01



Afin de renforcer le couvercle et de pouvoir y fixer deux tubes en cuivre, j'ai réalisé une plaque en laiton d'épaisseur 1 mm sur laquelle les tubes de cuivre seront brasés.

Pour un couvercle de diamètre 90 mm :
Plaque = 40 x 65 mm
Entraxe des trous = 40 mm
Diamètre des trous = 10 mm

Après avoir usiné cette plaque en laiton, les 2 trous sont reportés sur le couvercle et découpés à l'emporte-pièce.
aspirateur_02



Couper 2 bouts de tuyau en cuivre de longueurs
60 et 180 mm.

Ces dimensions seront bien sûr adaptées aux dimensions de votre bocal.
La longueur du plus long des tuyaux doit être égale à la hauteur intérieure du bocal + 20 mm.

Ici, la hauteur extérieure du bocal = 180 mm
et sa hauteur intérieure = 160 mm.

Après découpe, les extrémités des 2 tuyaux sont ébavurées à l'intérieur et à l'extérieur.
aspirateur_03



Voici le matériel nécessaire à la brasure :
- éponge à récurer
- fil à brasure Sn - Ag 5% (ou SN-Pb)
- flux à braser
- chalumeau à gaz pour brasure (plomberie)


Sn - Ag : étain - argent
Sn - Pb : étain - plomb
aspirateur_04



A l'aide de l'éponge à récurer, nettoyer les 2 pièces à braser pour enlever toutes traces de corrosion.
aspirateur_05



Positionner les pièces à braser et assurer leur immobilité durant la brasure (ici, dans l'étau).
Disposer un peu de flux sur le joint des 2 pièces.
aspirateur_06



Pour effectuer une brasure correcte, il faut chauffer les pièces à braser et ce sont ces pièces chauffées qui doivent faire fondre le fil de brasure.
Ne jamais disposer le fil de brasure dans la flamme du chalumeau.
Ce n'est pas la flamme du chalumeau qui fait fondre le fil à braser mais bien les pièces à braser qui elles même sont chauffées par le chalumeau.

Les 2 tuyaux sont brasés de manière à laisser dépasser 30 mm  au dessus du couvercle.
Le grand tuyau doit ainsi arriver à 10 mm au dessus du fond du bocal.

IMPORTANT : après brasure, les pièces doivent impérativement être rincées à l'eau et frottées correctement. Cela, afin d'éviter que le flux (corrosif) ne continue de dégrader les matériaux.
aspirateur_07



Après ces opérations de brasure, l'ensemble est collé au bouchon du bocal à l'aide de colle époxyde.
Ceci pour assurer une bonne étanchéité de l'ensemble.
Toutefois, afin de renforcer mécaniquement cet assemblage, le collage sera complété de 2 vis et écrous M4.
aspirateur_08



Vue de l'intérieur du couvercle après collage.

Notez le Té et les deux coudes diamètre 10 mm ajoutés sur le tube le plus court.
Sans pour autant modifier le débit d'air, ils ont pour effet de diminuer la vitesse de circulation de l'air et de concentrer  la zone d'aspiration au raz du couvercle.
Le but de ce système est de réduire l'aspiration du ballast vers l'extérieur du bocal.
Cela est surtout important lors de l'utilisation de cendrées synthétiques (par ex. Woodland scenics) beaucoup plus légères que le ballast minéral.
aspirateur_09



Voici l'aspirateur à ballast terminé.

Les tuyaux plastiques sont coupés à 50 et 250 cm.
Le petit sera connecté au petit tuyau en cuivre.
Le grand sera connecté au grand tuyau en cuivre et comportera à son extrémité un morceau de tuyau en cuivre de diamètre 10 mm et longueur 80 mm.

Le petit accessoire (noir) connectant l'ensemble sur l'aspirateur ménager est disponible chez Proxxon.
Néanmoins, vous pouvez le remplacer par une fabrication personnelle faite sur base d'un manchon PVC diamètre 32 mm sur lequel est collé un petit entonnoir plastique retaillé à cette dimension.
aspirateur_10



Lors de l'utilisation, l'aspirateur ménager est réglé sur sa vitesse minimum et la petite soupape "prise d'air" S est ouverte au maximum.
Vous pouvez jouer sur ces deux paramètres pour régler le débit de votre appareil.
aspirateur_11



L'appareil peut ainsi récolter toutes les cendrées et ballast superflus.
La précision de travail en est quasi chirurgicale, rapide et sans pertes du précieux ballast.
aspirateur_12


Accessoire pour ballastage




L'accessoire indispensable à cet appareil reste toutefois la tête de ballastage.
Elle est constituée d'un Té  de diamètre 12 mm ainsi que d'une réduction 12 - 10 mm.
Tous ces accessoires en cuivre sont disponibles chez les grossistes en matériel sanitaire.
aspirateur_13



La première opération consiste à tracer et rainurer le Té, les rainures sont espacées de 16 mm et mesurent 2mm de large sur 1 mm de profondeur.

Ces rainures, à l'écartement des voies en HO, serviront à guider l'appareil sur les rails.
aspirateur_14



La seconde opération de rainurage consistera à ouvrir le Té sur presque toute sa largeur laissant 2 mm à chaque bout.
aspirateur_15



La rainure ainsi obtenue sera finie à la lime de serrurier afin de l'élargir à 2 mm et surtout d'ébavurer parfaitement la pièce.

Cette pièce devra coulisser sur les rails du réseau, il est donc important qu'elle soit la plus lisse possible afin d'éviter de griffer les rails.
aspirateur_16



Voici les différentes pièces qui composeront la tête de ballastage :

Té en cuivre rainuré.
réduction cuivre 12 - 10 mm.
2 bouts de profilé Raboesch de diamètre 10 mm et longueur 3 mm.
2 rondelles plasticarte 1 mm diamètre 12 mm.

Les deux bouts de profilé seront centrés et collés sur les rondelles à la colle UHU plast.
Les bouchons ainsi formés seront collés sur les extrémités du Té à la colle de contact.
aspirateur_17



Voici la tête de ballastage terminée.
aspirateur_18


Utilisation de la "ballasteuse"




Le ballastage "revu" avec cet appareil consistera à étendre grossièrement le ballast sur la voie.
aspirateur_19



Le ballast sera ensuite tassé à l'aide d'un pinceau brosse du type "pochoir".
aspirateur_20



Les côtés de la voie seront traités de la même manière.
aspirateur_21



Voici un bout d'essai montrant la voie ainsi traitée.
aspirateur_22
Clic sur image pour agrandir



La ballasteuse est simplement posée sur la voie et déplacée le long de celle-ci.

Le résultat est immédiat, plus un seul cailloux ne traîne sur les traverses, ni à l'intérieur, ni à l'extérieur des rails.

Rapide et efficace !
aspirateur_23
Clic sur image pour agrandir



Voici le petit bout d'essai :

A droite "Avant ballasteuse"
A gauche "Après passage ballasteuse"
aspirateur_24
Clic sur image pour agrandir



Lorsque la voie est ainsi traitée, il suffit d'enlever la tête de ballastage et de passer l'aspirateur le long des bords de la voie pour en finaliser l'aspect.

L'opération de collage du ballast restera bien sûr pareille à ce qui est décrit sur la page
Construction / Pose de la voie.
aspirateur_25



Pour accéder aux endroits difficiles, il suffit de placer un coude entre la tête de ballastage et l'embout de l'appareil aspirateur.
aspirateur_26


Vidéo de la ballasteuse en fonction




home back